L’addiction aux machines FOBT en Grande-Bretagne

Les médias britanniques sont en train de mener une campagne de mise en garde contre les machines FOBT, ces jeux de casino situés dans les boutiques des bookmakers. Deux émissions spéciales, l’une sur la BBC et l’autre sur Channel 4, ainsi que de nombreuses revues de presses dans des journaux tels que The Guardian ou l’Express mettent en garde contre le nombre croissant de ces machines.

Elles sont autorisées en nombre limitées dans les boutiques des bookmakers et proposent des jeux de casino comme la roulette ou le blackjack. Les FOBTs sont des machines Fixed-Odds Betting Terminals et permettent de jouer avec des billets de banques, jusqu’à 100 livre sterling par mise et une mise toute les 20 secondes. Ce qu’on leur reproche : elles sont trop nombreuses et trop accessibles. Les contrôles pour limiter les jeunes joueurs de moins de 18 ans ne sont pas assez stricts et les possibilités d’identifier les joueurs accros sont limitées.

Pourquoi autant de FOBTs

Les boutiques de bookmakers sont autorisées à en avoir plusieurs, jusqu’à 4 par boutiques. Mais ces boutiques sont très rependues. Chaque rue commerçante de chaque quartier en a au moins une ou deux et dans certains quartiers, souvent les plus défavorisés, on peut en trouver jusqu’ à 10 ou plus par rue commerçante. Elles sont donc très accessibles. Les boutiques sont aussi nombreuses car les britanniques adorent parier sur le foot et les courses hippiques. Quand ils ne jouent pas en ligne, ils achètent leurs billets dans ces boutiques et peuvent regarder les résultats en direct sur les écrans.

Pourquoi sont-elles dangereuses

On leur reproche d’être trop nombreuses, situées dans des quartiers défavorisés et d’être très rapides. Les jeux de casino sont beaucoup plus contrôlés dans les casinos et on contrôle systématiquement l’âge des joueurs au moment d’entrer dans un casino pour ne pas laisser entrer les plus de 18 ans. Les FOBT sont ultra-rapides, une partie toutes les 20 secondes, ce qui est beaucoup plus rapide que dans les casinos et le personnel n’a pas vraiment les moyens de contrôler les pièces d’identité de toutes les personnes qui rentrent dans ces boutiques. Elles ont été surnommées « le crack des jeux d’argent » tellement les joueurs accros se laissent emporter par la rapidité des jeux et la rapidité à gagner beaucoup quand on a de la chance ou à perdre beaucoup quand la chance tourne. Ces mini-casinos sont d’ailleurs en train de remplacer les paris sur le foot et les paris hippiques en termes de popularité et de chiffre d’affaires pour les bookmakers britanniques.

Le nombre de joueur dépendant en Grande-Bretagne serait de 500 000, surtout des hommes jeunes entre 16 et 24 ans ce qui prouve que les contrôles d’identité ne sont pas assez rigoureux. Ces joueurs sont beaucoup à affirmer qu’ils ne jouent pas pour l’argent mais pour l’adrénaline du jeu. Ils sont aussi beaucoup à dire qu’ils sont devenus accros devant les FOBT et non dans les casinos ou les casinos en ligne ou les contrôles sont plus rigoureux.

Au même moment, l’Italie essaye aussi de mettre en garde contre les jeunes qui commencent à jouer au poker à 14ans pour de l’argent.

Jouer aux jeux de casino sur les casinos francais en ligne